NEWS contact liens utiles retour menu principal
élevage équin contact liens utiles retour menu principal
Les origines des chevaux Paint Horse et Quarter Horse

Le Quarter Horse

Le Quarter Horse est une race américaine qui doit son nom à ses performances de course sur courte distance. Mais ce cheval a surtout été utilisé dans les ranch par les cow-boys qui devaient manipuler et mener de grandes quantité de bétail.

Avant 1600, les conquistadors qui "découvrent" les Amériques auraient apportés et réintroduits les chevaux sur le nouveau continent. A partir de ces quelques chevaux (ayant des origines hispaniques, barbes et arabes) laissés en liberté serait né une "race" autochtone. Pour ma part, je pense que les habitants de ce continent avaient déjà des chevaux, mais pour les conquérants, le fait de dire que tous les chevaux étaient des descendants de chevaux espagnols leur a certainement permis d'économiser des taxes importantes (20% pour le Roi d'Espagne, et 10% pour le clergé!). Quoi qu'il en soit, après 1600, les colons installés en Amérique importent des purs-sang anglais pour les croiser avec les races présentes sur place (comme les chevaux des Chickasaw, ayant des origines hispanique, barbes et arabes, suite aux apports des conquistadors).

Quarter Horse (Vercors)
Quarter Horse (Vercors)
Quarter Horse (Vercors)
Peter McCue (1895-1923)
Three Bars (1940-1968)
Leo (1940-1967)

 

L'un des premier et plus fameux étalon pur-sang anglais importé était le petit-fils de Godolphin Arabian, Janus, né en 1746 et importé en Virginie en 1756. L'influence génétique de Pur-Sang Anglais comme Janus a été primordiale pour le développement de cette race coloniale nommée "Quarter Miler" ou "Quarter Mile Horse". Ce cheval était petit, robuste et rapide. Il était utilisé comme cheval de travail la semaine et cheval de course durant les week-ends. Comme la course de sprint sur plat devint de plus en plus populaire parmi les colons qui pouvaient parier sur les chevaux, le Sprinter Miler a gagné en popularité sur des champs de courses, réduits à une ligne droite dans la grande rue du village ou dans un prés, bien loin des infrastructures de courses anglaises. Contre un Pur-Sang Anglais (meilleur sur 2400m), bien souvent le sprinter local gagnait. Ces croisements avec le Pur-Sang Anglais ont été pris en compte dans le stud-book américain original qui a définit officiellement le Quarter-Horse, dont le nom provient donc de la distance dans laquelle il excelle (le mile, soit env. 440m) que certains ont parcourus avec des vitesses de plus de 88 km/h!

Dans les années 1800, les pionniers partis à la conquête de l'Ouest, on eu besoin d'un cheval robuste et volontaire. Dans la région des grandes plaines, les colons auraient trouvé les chevaux apportés d'Espagne par les conquistadors comme Cortès. Mais parmi ces chevaux de l'Ouest, il y avait aussi des troupeaux de chevaux sauvages, les Mustangs, ainsi que des chevaux domestiqués par les indiens de divers tribus comme les Comanches, Shoshonis ou Nez Percés. Lorsque les pionniers ont croisé le Colonial Quarter Mile Horse avec ces chevaux de l'Ouest, ils ont obtenus un cheval avec un "sens inné du bétail" (cow sense), un instinct naturel pour travailler avec les vaches, le rendant très populaire auprès des éleveurs des ranchs.

Pendant de longues années, le cheval est resté essentiel pour les cow-boys dans leur travail quotidien avec le bétail. Les plus grands ranchs ont ainsi fortement contribué au développement du Quarter Horse actuel. Des confrontations entre cow-boys sont nés les disciplines western comme les rodéos, les épreuves de lasso, le tri de bétail ou la maniabilité des chevaux de ranch. Dans le même temps, les courses de sprint restent une attraction importante qui permettent aux éleveurs des bénéfices supplémentaires durant les week-end. C'est pourquoi les croisements avec le Pur-Sang Anglais continuèrent, ainsi que l'apport génétique d'autres races comme l'Arabe, le Morgan, ou le cheval de course nord américain (Standardbread).

Quarter Horse (Vercors)
Quarter Horse (Vercors)
Quarter Horse (Vercors)
Poco Bueno (1944-1969)
Doc Bar
Doc O'Lena

 

En 1940, l'American Quarter Horse Association (AQHA) a été constitué par un groupe de cavaliers et d'éleveurs du Sud-Ouest des Etats-Unis pour préserver les pédigrées de leurs chevaux de ranch. Le Stud-Book du Quarter Horse reste ouvert aux Pur-Sang Anglais; lors de ces croisements, les chevaux sont toutefois enregistrés en annexe du Stud-Book et du coup on les nommes souvent "Appendix" (annexe en anglais). Mais dans le même temps, certains éleveurs, qui affirment que l'apport continu de lignées de Pur-Sang Anglais commence à compromettre l'intégrité du standard de la race par rapport à l'ancien style du cheval, ont créé plusieurs organisations distinctes, afin de promouvoir et d'enregistrer les Quarter Horses "Fondation": Foundation Quarter Horse Association (FQHA), Foundation Bred Quarter Horses, National Foundation Quarter Horse Association (NFQHA).

 

Le Paint-Horse

Le Paint Horse est une race qui combine la morphologie du cheval de ranch de l'Ouest américain avec une robe caractéristique tachée (blanc sur couleur). La base de ces chevaux "colorés" sont des lignées de Quarter Horse et de Pur Sang Anglais qui portaient des taches. Alors que l'AQHA (American Quarter Horse Association) est l'association équine qui regroupe le plus de membres, l'APHA (American Paint Horse Association) est le registre de race équine qui connaît actuellement la plus forte croissance surtout en amérique du nord. Cette dernière est née officiellement en 1965, avec le regroupement d'organisations qui avaient pour but de préserver et promouvoir le Paint horse. En fait cette association à vue le jour à cause des règles de l'AQHA qui, lorsqu'elle a été constituée dans les années 1940, refusait d'inscrire les chevaux pintos ayant des taches blanches plus haut que les genoux et les jarrets. A l'inverse, l'APHA enregistre des chevaux pies mais également des chevaux non tachés (nommés 'solid color'), le Paint Horse ayant des caractéristiques distinctes (morphologie, mental) qui ne se résument pas à une race de chevaux colorés.

Le Pinto est parfois confondu avec le Paint Horse. En fait, Pinto désigne tous le chevaux Pies (tachés) alors que Paint Horse constitue une race avec des lignées bien spécifiques et des caractéristiques (et origines) identiques à celles des Quarter Horse. Pinto provient du mot espagnol Pintado, voulant dire peint ou marbré. Mais encore plus tôt, de nombreuses civilisations ont donné un nom spécifique aux chevaux pies, par exemple en Arabie, les musulmans les appelaient kanhwa, ce qui signifiait marbré avec blanc et marron ou noir, et en Inde, pulwahri, ce qui signifie un cheval blanc "fleuri" de taches noires. Les cow-boys leur ont donné différents noms: piebald (pie), skewbald, calico, overo, spotted (taché), pinto ou old paint. Généralement, les chevaux 'piebald' étaient noir et blanc, les chevaux 'calico' étaient rouan et blanc, et les chevaux 'skewbald' étaient bai, alezan ou dun avec du blanc.

Paint Horse (Vercors)
Paint Horse (Vercors)
Paint Horse (Vercors)
Q Ton Eagle
Colonel Smoking Gun (Gunner)
Jetalito (le père de Salsalita !)

 

Les Paint Horse sont souvent "colorés" (pies ou tachés), avec une multitude de combinaisons génétiques qui rendent chaque Paint Horse unique. C'est aussi pour cette raison qu'ils ont fait l'objet de légendes et de croyances, en particulier chez les indiens d'amérique. Ces chevaux colorés leur auraient permis de mettre à profit leur art du camouflage, pour la chasse ou les conflits, en fonction des saisons. Certaines tribus considéraient les marques colorées comme magiques et portant chance au combat. Chez les Commanches et les Cheyennes, par exemple, les Paint Horse ou Mustang Tovero étaient nommés Medecine Hat. Seul les braves qui avaient prouvé leur courage (ainsi que le 'médecin-sorcier') étaient autorisés a les monter, et un guerrier Comanche chevauchant un Medecine Hat se considérait comme invincible. L'une des histoires qui a fortement participé à la promotion du Paint Horse hors du continent américain, est celle de Franck T. Hopkins qui a participé avec un mustang "Paint", Hidalgo, une célèbre et intraitable course d'endurance de presque 5000km à travers les déserts du Moyen-Orient et contre les meilleurs chevaux Arabes. Cette histoire, récemment retranscrite au cinéma, a certainement participé à l'essor récent de cette race en France. Ses caractéristiques physiques mais surtout mentales, vont confirmer et augmenter l'attrait porté à ce magnifique cheval.

La morphologie des Quarter et des Paint-Horse

Le Quarter Horse et le Paint Horse actuels sont caractérisés par une tête petite, courte et raffinée avec un profil rectiligne; un corps bien musclé, avec une poitrine large et puissante ; une croupe arrondie et une arrière main puissante. Ils mesurent généralement de 145 à 155 cm, même si quelques modèles de Halter ou Hunter peuvent atteindre les 170 cm.

A l'intérieur de ces deux races, il existe quelques morphologies typiques, liées à leurs disciplines de prédilection :

  • Le type cheval de travail (du bétail): Ce sont les chevaux que l'on retrouve dans les disciplines du Reining ou du Cuting. Ils sont de plus petites tailles, avec une capacité de mouvements rapides et agiles, ainsi qu'une très puissante arrière main.

  • Le type western pleasure (loisir): Ces chevaux sont souvent un peu plus grand que les chevaux de travail, avec des mouvements plus lents, des allures plus lisse, et une ligne de dos un peu plus longue et droite, bien que disposant encore d'une arrière-main puissante caractéristique de ces races.

  • Le type halter (présentation au licol): Les chevaux de présentation en main (au licol ou "halter") sont encore plus grands, avec une musculature impressionnante (de type "body building"), tout en conservant une petite tête avec des ganaches larges. Les avis parmi les propriétaires, éleveurs et vétérinaires sont controversés vis-à-vis des effets sur la santé du cheval de cette extrême masse musculaire à la mode chez les chevaux actuellement spécialisés en Halter. Généralement, ils mesurent de 155 à 163 cm pour un poids dépassant les 550 kg. Il existe non seulement des inquiétudes concernant le ratio poids/squelette du cheval, mais aussi sur le lien qu'il pourrait y avoir entre le développement de la masse musculaire et la maladie génétique HYPP (Hyperkalemic periodic paralysis).

  • Le type course et hunter (chasse/obstacle): Les chevaux de course Quarter-Horse et Paint-Horse sont spécialisés dans les courses de sprint couvrant de courtes distances, allant de 200 à 800 m. Aussi ont-ils des jambes plus longues et sont plus fins que les chevaux de travail, mais restent caractérisés par une arrière main musclée et des jambes puissantes. Les chevaux de Hunter qui concourent en obstacle sont plus fins, ressemblant d'avantage au Pur-Sang Anglais, avec en principe un fort pourcentage d'appendix dans leur lignée.

 

 

 

Élevage | Origines | Génétique | Disciplines